Le Circuit 700m

piste_700_cartouche.png7 virages à parcourir dans le sens de rotation des aiguilles d’une montre.

 

Le circuit 700m est réservé aux activités karting pour adultes at ados à partir d’1m50.

 

D’une largeur de minimum 9 mètres, il a la particularité de présenter de larges dégagements en dur, et ce, depuis bien plus longtemps que ceux maintenant réputés du HTTT Paul Ricard.
Réputé « technique » et donc largement apprécié des pilotes les plus « pointus », ce circuit, de par sa configuration, est également plébiscité par les « pilotes d’un jour » que nous retrouvons lors de la majorité des animations de groupe et en location grand public.
En effet, ce circuit présente une variation importante de difficultés très intéressante, aussi bien pour un pilotage de précision que pour ressentir des sensations fortes et prendre beaucoup de plaisir.

VIRAGE 1

La difficulté de cette courbe à droite est qu’elle se referme de manière importante en sortie, pour conditionner presque immédiatement le gauche qui suit (virage 2). Il s’agit donc de rentrer à bonne vitesse sur sa lancée de la ligne droite des stands qui précède, sans freiner, par le milieu de piste. Nous relâchons ensuite l’accélérateur tout en braquant pour se ralentir sur le train avant, en allant chercher le vibreur intérieur le plus tard possible. Objectif : sans sacrifier sa vitesse d’entrée, rester à l’intérieur en sortie de ce virage, afin de bien préparer le virage suivant.

virage_1_virage

VIRAGE 2

Virage serré en épingle qui précède une grande ligne droite de 120m, il nécessite d’être bien abordé en entrée, afin de conditionner une bonne vitesse en sortie. La trajectoire doit donc être optimisée : bien à l’extérieur en entrée sans avoir freiné, mais sans accélérer non plus, puis bien à l’extérieur en sortie, en passant bien entendu par le vibreur (voire sur le vibreur !!!) au point de corde où la ré-accélération se fait le plus tôt possible. Pour cela, il ne faut pas être sorti trop large du virage 1, sinon impossible d’entrer correctement dans ce gauche.

 virage_2_virage

VIRAGE 3

Cette courbe à droite à l’angle très largement ouvert se négocie très vite, quelques fois sans même relâcher l’accélérateur. Il s’agit alors d’élargir au maximum encore sa trajectoire, en allant bien chercher l’extérieur en entrée et en sortie de virage en tangentant comme il se doit contre le vibreur intérieur. Attention tout de même à ne pas rester trop longtemps à l’extérieur en sortie, puisque la « fausse » ligne droite qui suit « se courbe » sur la droite.

 virage_3_virage

 VIRAGE 4

Gros freinage délicat puisqu’en appui pour aborder, ce qui est en fait un double gauche. Un très léger gauche sans difficulté donne le signal du freinage, qui doit s’effectuer le plus en ligne possible sur une quinzaine de mètres environ. Puis survient le gauche principal, dont l’angle presqu’à 90° autorise une entrée milieu de piste et une ré-accélération dès avant le point de corde, à la condition d’élargir en sortie. Piège à éviter : glisser ou se retrouver en tête à queue en arrivant trop vite ou en ré-accélérant trop tôt. Il convient enfin, arrivé au point de sortie, de traverser immédiatement la piste du côté gauche vers le côté droite pour se placer idéalement en entrée du droite suivant (virage 5).

 virage_4_virage

VIRAGE 5

Presque assimilable à une courbe, ce droite précède une ligne droite de 100m. Il convient donc de s’en extraire à bon rythme pour bien conditionner sa vitesse dans la ligne droite. Pour cela, nous suivons une trajectoire classique extérieur / intérieur / extérieur en se contentant de soulager un instant la pédale d’accélérateur au point de braquage. Seule difficulté notoire : s’être placé du bon côté de la piste en entrée de virage, alors que l’on a juste le temps de le faire, courte distance entre les virages 4 et 5 oblige.

 virage_5_virage

VIRAGE 6

Dans ce virage à droite en épingle très serré, tout particulièrement en sortie, on ne cherchera pas à sortir très vite puisque le virage suivant (virage 7) parallèle à ce virage 6 survient presque immédiatement. Il est possible cependant de freiner tard en entrée, bien entendu à l’extérieur, puisque le freinage peut s’effectuer bien en ligne dans le prolongement de la ligne droite qui précède. L’inscription se fait ensuite le plus tard possible. Objectif : si l’on peut donc optimiser le rythme en entrée, il s’agit avant tout d’être le plus propre possible en sortie où, s’il faut chercher l’extérieur, il est très facile de sortir trop large (survitesse en entrée ou ré-accélération trop franche). Et là, c’est le rythme d’enchainement avec le virage 7 et la ligne droite des stands qui en pâtit.

 virage_6_virage

 VIRAGE 7

Le dernier virage de ce circuit, un gauche à 90°, ne pose pas de difficulté par lui-même. La sortie extérieure du virage 6 correspondant à une entrée intérieure dans ce virage 7 ; l’on ne cherchera pas à se décaler vers la droite pour y entrer. Nul besoin de freiner au moment de s’inscrire presque directement sur le vibreur, à partir duquel l’on laisse « partir » le kart vers l’extérieur en sortie pour conditionner une bonne vitesse de pointe dans les 90m de la ligne droite des stands.

 virage_7_virage